Patrick Leclaire


La COOP MGV déplore que son monorail ait, dès le départ, été écarté des modes de transport structurants pour la ville de Québec. Systra ne s’est pas informé du projet de monorail de la COOP MGV et n’a en aucun cas rencontré ses représentants. Cela est d’autant plus déplorable que l’étude de Systra réfère principalement aux monorails de type traditionnels, c’est à dire à cheval sur un rail ou une poutre rigide. Or, il existe d’autres types de monorails et c’est à peine si l’étude le mentionne. Le monorail que propose la COOP MGV est un monorail suspendu, roulant sur pneumatique. Que l’étude l’ignore est quand même un peu étonnant étant donné que la COOP MGV existe depuis 2014 et qu’avant elle, Trens Québec a proposé le même type de monorail basé sur l’invention de moteur-roue du chercheur Pierre Couture. […]

Pourquoi le monorail a-t-il été exclu de l’étude au profit ...


Montréal, le 27 novembre 2017 Suite à la volonté exprimée par le premier ministre Philippe Couillard de concrétiser un projet de transport électrifié « rapide et confortable pour les passagers » pour relier la Capitale à la Métropole, la Coop MGV annonce aujourd’hui qu’elle entend être le point de rassemblement des différents intervenants qui seront appelés à collaborer pour la réalisation de ce projet. Nous pensons que ce projet doit mettre de l’avant l’expertise québécoise et la Coop MGV possède l’équipe et les professionnels qui permettront d’unir les entreprises, les municipalités, les chercheurs et le gouvernement. • Entreprises privées (constructeurs, fournisseurs de matières premières, opérateurs, entreprises informatique) • Entreprises en économie sociale (Coopératives) • Municipalités • Gouvernements Pour reprendre les mots du Premier Ministre, « il s’agirait alors d’une occasion, pour nos universités et nos écoles de génie, notamment, de […]

Conférence de presse (2017-11-27)


En fait, quand les deux technologies, l’Hyperloop et le MGV, seront opérationnelles il seront des moyens de transport complémentaires. Il ne faut pas oublier que le but de l’Hyperloop est de faire concurrence aux liaisons aériennes. Le MGV vise surtout des connections sur des distances plus petites dans des milieux plus encombrés. Le MGV sera l’outil parfait pour des dessertes régionales et interurbaines jusqu’à 500 km tandis que l’Hyperloop pourra parfaitement convenir pour des parcours plus longs. D’ici leur mise en opération les deux approches présentent des défis technologiques d’envergures totalement différentes. Les contraintes techniques qu’imposent la technologie proposée par le projet Hyperloop sont considérablement plus complexes à résoudre que ceux du MGV. Il faudra, entre autres, mettre au point les systèmes performants de : – Dépressurisation majeur et d’étanchéité des tubes porteurs – Sécurité et accès en cas de […]

Pourquoi pas l’Hyperloop ?



Récemment, un message maladroit de Trensquébec a interpellé les gens à se dissocier de la Coop MGV. Voici notre réponse : ******************************************************** AVERTISSEMENT : COOP MGV NE FAIT PAS PARTIE DU TRENSQUÉBEC le 24 mai 2017. Plusieurs personnes nous ont demandé si nous étions liés à Coop MGV. La réponse est non ! Nous n ‘avons aucun rapport avec cette organisation. Les fondateurs ont simplement approprié nos idées, sans notre consentement. Si vous fournissez 20$ pour devenir membre, cela ne servira qu’à payer les dépenses  et les services des organisateurs, sans que cela puisse aboutir à grande chose de constructif, puisque Dr. Couture fait partie de l’organisation Trensquébec, et non Coop MGV. Coop MGV ne pourra jamais réaliser le monorail. Par ailleurs, nous travaillons toujours à le réaliser et nous espérons bientôt, peut-être dans la prochaine année, de commencer la […]

La réponse de Coop MGV à Trensquébec


Vous rêvez de vous déplacer de Montréal à Québec en 60 minutes? Nous aussi! C’est pourquoi la Coop MGV a pour mission d’être le leader mondial du développement de monorails à grande vitesse (MGV) et de rassembler les personnes autour de ce projet de société. Pour ce faire, j’ai beaucoup insisté sur l’importance d’inclure des analystes d’affaires à chaque étape de la réalisation du MGV. La réussite du projet dépend de la qualité de l’ensemble des besoins d’affaires liés à la conception, à la recherche, au développement, à la commercialisation et à l’exploitation de ce service de transport collectif entièrement électrique. Actuellement, 3 personnes jouent le rôle d’analyste d’affaires pour la Coop MGV. Leur travail est particulièrement important pour : Identification et analyse des parties prenantes Définition des critères pour l’étude de marché et l’étude de faisabilité Définition des besoins marketing […]

L’importance des analystes d’affaires dans les projets d’infrastructure majeurs